Haïti: un nouveau souffle pour la reconstruction

 

Le tremblement de terre en Haïti :

 
Le tremblement de terre en janvier 2010 a secoué une nation qui était déjà en proie à l’instabilité politique et à la pauvreté. La Croix Rouge a estimé que 3 millions de personnes avaient été touchées par le tremblement de terre, en tuant et blessant des milliers de personnes. En février 2010, plus d’un million de personnes étaient privées de toit.
 
La fondation de l’Art de Vivre a organisé des programmes afin de fournir une aide humanitaire et un soutien aux victimes traumatisées. 
 
Les Haïtiens ont reçu une aide en 3 phases:
 

Phase 1: Fournir un soutien aux personnes traumatisées et une aide matérielle.

 
Durant la première phase de l’aide, les bénévoles ont distribué des biens de première nécessité: nourriture, vêtements et médicaments. Les professeurs de l’Art de Vivre ont également conduit des ateliers pour venir en aide aux personnes traumatisées, à faire face au choc psychologique d’avoir perdu leurs proches et leurs biens. De nombreux bénévoles locaux de l’Art de Vivre ont visité les malades dans les hôpitaux, et ont conseillé les réfugiés pour la reconstruction des vies et du territoire.
 
« J’ai perdu ma maison, donc j’habite dans la rue avec mon mari et mes enfants. C’est si difficile de dormir la nuit dehors, à cause de la pluie, c’est tellement stressant. », dit Maila Villard, une victime du tremblement de terre. Maila a suivi le programme d’aide aux personnes traumatisées. L’atelier a permis aux participants d’acquérir des connaissances et d’apprendre des techniques pour gérer les séquelles des traumatismes et recommencer une nouvelle vie. Maila a dit à un volontaire : « Quand je fais les exercices de respiration, j’oublie que je dors dans la rue. C’est comme si toutes les difficultés de ma vie disparaissaient tout d’un coup. Je sens que mon esprit devient plus clair, je me sens plus calme. »
 

Phase 2: Former des jeunes Haïtiens au leadership

 
La seconde phase du travail humanitaire en Haiti a débutée le 12 avril 2010, en lançant le programme intensif appelé «Le Nouvelle Vie Youth Corps », ou bien New Life Youth Corps. Seize jeunes haïtiens, originaires de Cap Haïtien, Carrefour, Hinche et Les Cayes ont été sélectionnés sur des critères de capacités parmi les participants au programme Youth Leadership Training Program (YLTP), initié en 2007. Ces jeunes ont été formés par une équipe de professeurs de l’Art de Vivre, ainsi que par un expert de la permaculture. 
 
Les progrès accomplis à ce jour
 
Le Youth Corps a eu un impact significatif en Haiti: en l’espace de 16 jours, l’équipe a donné sept ateliers d’aide aux victimes à près de 350 personnes qui vivent dans la rue, dans des camps ou dans des abris de fortune. 1000 personnes supplémentaires, y compris des enfants orphelins, des victimes de viol, et des enfants habitant Site Soleil, le bidonville le plus violent d’Haiti, ont suivi l’atelier Souffle-Son-Eau (BWS), spécialement conçu pour les personnes vivant dans la grande pauvreté ou traumatisées par une catastrophe.
 
Parallèlement, l’équipe a enseigné aux gens à fabriquer leur compost et à développer des fermes de petite taille, en permettant aux gens de devenir auto-suffisants. 
 
Enfin, une campagne de nettoyage a été lancée dans un camp qui abritait 40 000 personnes qui ont retrouvé dignité et sens de la communauté.
 

Phase 3: Former davantage de jeunes leaders

 
Dans les phases suivantes du projet, le Nouvelle Vie Youth Corps a formé 100 autres jeunes leaders afin qu’ils deviennent des enseignants de l’Art de Vivre ou des formateurs à la perma-culture. Le Youth Corps s’engage à servir les communautés haïtiennes pendant une période de 2 ans, en diffusant des connaissances pour permettre l’épanouissement individuel et le développement des communautés.
 

MoU pour l’aide humanitaire en Haiti

 
En amont du travail de reconstruction d’Haiti, le fondateur de l’Art de Vivre, Sri Sri Ravi Shankar, a signé un Memorandum of Understanding (MoU) pour l’aide humanitaire en Haiti avec le maire de Miami, Andre D. Pierre, Esq. le 20 Avril 2010. Le but de ce MoU est de renforcer le travail humanitaire en Haiti et d’apporter des solutions durables aux défis du pays.