Sa Biographie

Le Commencement

Sri Sri Ravi Shankar est né en 1956, en Inde du Sud dans un climat familial empreint de spiritualité. Il manifeste très tôt des dispositions hors du commun en récitant par cœur certains passages de textes sacrés, tels que la Bhagavad Gîtâ et trouve plus d'attrait à la méditation qu'aux jeux de ses camarades. Présenté à l’une des grandes saintes indiennes du XXème siècle, Ma Ananda Moyi, elle salue en lui le Sage qu’il va devenir. Ses études supérieures en littérature védique sont assurées par le professeur de sanskrit de Gandhi, Sudhakar Chaturvedi qui avait refusé d'enseigner quiconque après l'assassinat du Mahatma, jusqu'à ce qu'on lui eût présenté Ravi. Il a alors neuf ans.

Lorsqu’il prend la décision d’aller au-devant du monde pour y raviver les valeurs humaines, il est un jeune érudit de dix-sept ans qui vient de clore un cycle complet d'études traditionnelles, et d’un autre en sciences physiques. On l’honore, alors, du titre de Pandit. Dépositaire d’une connaissance approfondie des mécanismes de l'esprit, il commence de partager avec tous cette sagesse millénaire dans un style direct et très moderne. "Il est rafraîchissant de rencontrer quelqu'un comme Sri Sri Ravi Shankar", témoigne le Dalaï-Lama, "car il a réussi à réconcilier son éducation scientifique avec sa formation védique pour trouver un chemin qui réponde aux besoins contemporains."

En 1982, il entre dans une période de jeûne et de silence pendant 10 jours à Shimoga, petite localité de l'état du Karnataka. A l'issue de sa retraite, il revient avec les secrets de la technique du Sudarshan Kriya . Quatre ans après, son enseignement est récompensé par le titre de Yoga Shiromani - instructeur suprême du Yoga - par le président de l'Inde en 1986.

 

La Fondation de l’Art de Vivre et de I.A.H.V

Pour donner un cadre à l’action universelle qu’il entreprend, il crée, en 1981, la Fondation de l'Art de Vivre. Vingt-cinq ans plus tard, quand est célébré son jubilé d’argent avec 2,5 millions de personnes, à Bangalore, elle est devenue une des ONG les plus importantes au monde, en nombre de bénévoles, et étend son activité à plus de 152 pays. En complément de cette œuvre déjà considérable, il fonde, en 1997, l'Association Internationale pour les Valeurs Humaines ; une autre façon de travailler à la paix et à l'harmonie des sociétés dans le respect de la différence. Là où règnent la précarité, le manque d'hygiène ou l'absence d'éducation, l’Association offre un soutien matériel. Là où sévissent l’insatisfaction, le stress, la violence, le crime - les maladies sociales - elle apporte des programmes de prévention et de résolution des conflits. Son outil majeur est le programme des 5H qu’elle coordonne sur délégation de la Fondation.

 

Une figure de la paix

 

Depuis le début des années 80, Sri Sri Ravi Shankar passe l’essentiel de son temps en voyage. Le suivre requiert une solide résistance ; il dort rarement plus de deux nuits dans le même endroit. Et ne passe guère plus de deux mois par an en Inde. Au cours de la seule année 2004, il s’est rendu dans 175 villes du monde. Son programme : conférences publiques, stages avancés, rencontres avec des responsables politiques, des leaders spirituels ou religieux, discours devant de prestigieuses assemblées (Nations Unies, Parlement Européen, Parlements nationaux etc…). Sa vision : « Vasu deva kutumba kam », une grande famille mondiale ; son action : apaiser, réunir et inspirer les décideurs. 

 

Aujourd'hui, Sri Sri Ravi Shankar est non seulement un des grands maîtres spirituels de l'Inde mais il est aussi une figure sociale incontournable et l'un des fondateurs du grand mouvement populaire contre la corruption.