Soyez Heureux !

Stage l'Art du Bonheur

Contenu du Stage

Le Stage l'Art du Bonheur de l'Art de Vivre se déroule sur 3 demi-journées consécutives.

Les Secrets du Souffle

Le coeur du stage l'Art du Bonheur est une série de techniques de respiration yogiques incluant le Sudarshan Kriya, qui permet de réduire le stress et élever le niveau d'énergie, permettant d'avoir un état d'esprit positif et clair. 

Gérer le Mental

Comprendre la nature du mental aide voir la vie dans un contexte plus large, permettant de ne pas ruminer, ou de se retrouver coincé dans des problèmes créant des frustrations, de  l'impatience ou des soucis. 

Des Résultats Scientifiquement Prouvés

Les résultats des études indiquent des résultats positifs sur les pratiques apprises lors du stage, incluant des niveaux d'énergie supérieurs, un optimisme plus prononcé, de hauts niveaux d'enzymes antioxidants, une meilleure immunité, une meilleure régulation émotionnelle, et bien plus. 

Yoga & Méditation Guidés

Apprenez des postures de yoga simples que vous pourrez incorporer dans votre vie de tous les jours, pour une meilleure santé, une meilleure concentration et une plus grande relaxation. 

Profitez de méditation guidées uniques et ayez un aperçu de la profondeur de votre être. 

Recherches scientifiques : données et graphiques

Réduction de l'Anxiété de 44%

Dans une étude citée par Prévention Magazine, les individus voient leur niveau d'anxiété baisser de 44%, et les effets durent 6 mois...

Soulagement de la Dépression

Une étude faite par l'Université de Harvard décrit les résultats des recherches sur les effets du Sudashan Kriya au niveau de l'anxiété, du stress...

Amélioration du Comptage Cellulaire

Étude issue du journal sur le Sommeil et les Rythmes Biologiques

Découvrez le pouvoir des exercices de Respiration de l'Art de Vivre

65 recherches indépendantes sur le Sudarshan Kriya & les pratiques liées

Pour réduire le stress ou améliorer son sommeil, ces techniques ont démontré avoir un impact mesurable sur la qualité de vie. 

Plus de 60 recherches indépendantes ont été menées sur quatre continents et publiées dans des journaux de recherche dédiés aux professionnels, et ont démontré un large panel de bénéfices liés à la pratique du Sudarshan Kriya™ et des exercices de respiration enseignés par le Stage l'Art du Bonheur de l'Art de Vivre.  

Points Importants des Résultats de Recherche

Dépression
Réduction
70%
NIVEAU DE RÉMISSION
DE LA DÉPRESSION EN 1 MOIS
Stress
Hormones Réduction
56%
Réduction
Cortisol sanguin
Sommeil Profond
Augmentation
218%
AUGMENTATION
DU SOMMEIL PROFOND
Bien-Être
Hormones Augmentation
50%
AUGMENTATION
PROLACTINE

En savoir plus

Résultats de Recherches sur le Sudarshan Kriya

Bénéfices de Santé significatifs scientifiquement prouvés et publiés par des journaux spécialisés

Résumé :

Bénéfices au niveau physique & mental, souvent, dès la toute première session. 

Les résultats se cumulent et évoluent fortement avec le temps. 

Il a été prouvé que le Sudarshan Kriya et les pratiques de respiration associées, collectivement appelés SKY, enseignés par la Fondation Art of Living, améliorent les fonctions du système cérébral, hormonal, immunitaire et cardiovasculaire.

Une recherche publiée démontre que le SKY réduit significativement le stress, la dépression, l'anxiété et le SSPT, et augmente le bien-être tant mental que physique.

La recherche démontre aussi que les effets du SKY vont jusqu'au niveau moléculaire, jusqu'à l'ADN.

Bien-être et Santé Mentale :

Régénération et renforcement de la Santé Mentale :

  • Soulage l'anxiété[1-7]& la dépression[2, 4, 8-14] , les symptomes du Syndrome de Stress Post-Traumatique  (SSPT) [3, 12, 13] et les niveaux de stress [4, 6, 14]
    • Réductions significatives de l'anxiété sur plusieurs cas, incluant un taux de participation de 73% et 41% de rémission chez les individus pour qui les traitements médicaux auraient échoué.[1].
    • Plusieurs études auraient démontré que les patients dépressifs ayant appris le SKY auraient expérimenté un taux de rémission de 67-73% en un mois.
    • Réduction significative des symptômes de SPT en 6 semaines et 60% maintenus pendant 6 mois sans aucun suivi[12].
  • Réduit l'impulsivité et les comportements addictifs [15, 16]
  • Amélioration de la régulation émotionnelle  [14, 17]
  • Augmentation du niveau d'optimisme, de bien-être et de la qualité de vie  [4, 5, 12, 18, 19]

Amélioration des fonctions cérébrales :

  • Amélioration de la concentration mentale / de la vigilance [20]

Amélioration de la qualité du sommeil :

  • 3x fois plus de temps passé en sommeil profond [21]

Bien-être physique :

Amélioration des indicateurs biochimiques :

  • Réduction des marqueurs biochimiques de stress : cortisol [2, 22], corticotrophine[2] lactate sanguin[23], ACTH[2], et plasma MDA[2, 24] [25]
    • Par exemple, les taux de lactate sanguin chez de nouveaux agents de police n'ayant jamais appris le SKY ont été 4 fois supérieurs que ceux de leurs collègues. Ce résultat suggère une résiliance supérieure chez les individus ayant appris le SKY.
    • Puisque les réponses physiologiques au stress impactent négativement le système immunitaire, cardiovasculaire, endocrinien, et la santé mentale, cette pratique a un impact important sur le bien-être. 
  • 50% d'augmentation du taux de prolactine, l'hormone du bien-être dès la toute première session. [26]
  • Augmentation des niveaux d'enzymes antioxidants (glutathion, catalase, et superoxyde dismutase) [6, 23, 27] qui nous protègent de nombreuses maladies diseases et du vieillissement accéléré.

Amélioration des fonctions immunitaires :

  • Amélioration du comptage cellulaire chez les individus en bonne santé apparente [16, 28]
    • Certains, documenté en trois semaines (neutrophiles, lymphocytes, plaquettes) [29]
  • Amélioration du comptage des cellules immunitaires chez des individus à la santé compromise en 12 semaines (Cellules tueuses naturelles) [16]
  • Changements bénéfiques dans notre ADN soutenant ainsi la longévité des globules blancs, nos cellules immunitaires. [27]

Amélioration des fonctions cardiovasculaires et respiratoires :

  • Réduction du rythme cardiaque tant chez les individus en bonne santé que chez ceux dont la santé est compromise [30] [6]
  • Réduction de la pression sanguine tant chez les individus en bonne santé que chez ceux dont la santé est compromise [6, 25, 30]
  • Amélioration des profils cholesterol et triglyceride (lipide) : [24] [6, 28] dès 3 semaines, sans changement alimentaire [31]
  • Amélioration des fonctions respiratoires : [3, 32, 33] où le rythme respiratoire a chuté de 5% en 1 semaine  [3] et 15% en 12 semaines [32] et les capacités pulmonaires (vitales) ont augmenté [33]

En résumé, le Sudarshan Kriya utilise des rythmes respiratoires spécifiques, cycliques, pour ramener l'esprit et le corps dans un état de relaxation profond tout en donnant de l'énergie. Ses effets ont été étudiés dans des essais randomisés, tant chez les individus en bonne santé que pour des populations dont la santé était compromise. 

Les recherches suggèrent que le SKY  réduit la dépression, l'anxiété, les SSPT et le stress. Il a aussi été démontré qu'il aidait à maîtriser les comportements addictifs et l'abus de substances. Il augmente significativement les sensations de bien-être, l'optimisme et la concentration mentale et améliore la régulation émotionnelle. Le SKY permet d'améliorer les fonctions cardio-respiratoires, les taux d'antioxidants et les fonctions immunitaires. La pratique a aussi démontré avoir un large impact sur l'expression génétique, suggérant que les effets du SKY touchaient tous les niveaux de la physiologie, de l'ADN aux systèmes organiques. La variété des bénéfices documentés suggère que le SKY puisse être un outil efficace pour renforcer rapidement tant l'esprit que le corps. 

Références

Références

1. Katzman, M.A., et al., Un programme complet basé sur le yoga et les respirations  utilisé comme traitement adjuvant chez les patients souffrant d'anxiété généralisée, avec ou sans affections concomitantes. Journal International du yoga, 2012. 5(1): p. 57.


2. Vedamurthachar, A., et al., Le Sudarshan Kriya, un antidépresseur naturel (SKY) chez les individus souffrant de dépendance à l'alcool. Journal des troubles affectifs, 2006. 94(1): p. 249-253.


3. Seppälä, E.M., et al., Une pratique de respiration et méditation permettant de réduire le stress post-traumatique chez les Vérérans Militaires aux US : Une étude randomisée controlée. Journal du stress traumatique, 2014. 27(4): p. 397-405.


4. Kjellgren, A., et al., Un état de bien-être grâce à un programme complet basé sur le souffle - un essai pilote controlé. BMC Complement Altern Med, 2007. 7: p. 43.


5. Sureka, P., et al., Les effets du Sudarshan Kriya sur des détenus masculins sans trouble psychotique ou psychiatrique : Un essai randomisé contrôlé. Journal asiatique de psychiatrie, 2014. 12: p. 43-49.


6. Agte, V.V. and S.A. Chiplonkar, Le Sudarshan kriya yoga pour améliorer les taux d'antioxidants et réduire l'anxiété chez les adultes. Thérapies Alternative & Complémentaire, 2008. 14(2): p. 96-100.


7. Narnolia, P.K., et al., L'effet du Sudarshan Kriya Yoga sur les paramètres cardiovasculaires et l'axiété comorbide chez les patients souffrant d'hypertension.


8. Janakiramaiah, N., et al., L'efficacité du Sudarshan Kriya Yoga (SKY) comme antidépresseur pour la mélancolie : une comparaison randomisée avec la thérapie électroconvulsive (ECT) et l'imipramine. Journal des troubles affectifs, 2000. 57(1): p. 255-259.


9. Janakiramaiah, N., Gangadhar, B.N., Naga Venkatesha Murthy,, S. P.J., T.K., Subbakrishna, D.K., Meti, B.L., Raju, T.R.,, et A. Vedamurthachar, Efficacité thérapeutique du Sudarshan
Kriya Yoga (SKY) dans les cas de troubles dysrythmiques. NIMHANS J., 1998. 17: p. 21-28.


10. Naga Venkatesha Murthy, P., et al., Normalisation de l'amplitude P300 à la suite du traitement pour la dysrythmie. Psychiatrie Biologique, 1997. 42(8): p. 740-743.


11. Murthy, P.N.V., et al., Amplitude P300 et effet antidépresseur avec le Sudarshan Kriya Yoga (SKY). Journal des troubles affectifs, 1998. 50(1): p. 45-48.


12. Descilo, T., et al., Effets des exercices de respiration seuls et combinés avec l'exposition à une thérapie liée au stress post-traumatique et de la dépression chez les survivants du tsunami de 2004 en Asie du Sud-Est. Acta Psychiatr Scand, 2010. 121(4): p. 289-300.


13. Martin, A., Un programme complet autour du souffle pour les vétérans de la guerre du Vietnam souffrant de stress post-traumatique : Un essai randomisé contrôlé. Journal des troubles liés au stress et traitements, 2013.


14. Kharya, C., et al., Effet des exercices de respiration contrôlés sur les status psychologiques et le rythme cardiaque : Le Sudarshan Kriya et le Prana-Yoga. 2014.


15. Ghahremani, D.G., et al., Les effets des séminaires pour les jeunes chez les adolescents souffrant de comportements impulsifs. . Journal de la santé chez les adolescents, 2013.


16. Kochupillai, V., et al., Effet des respirations rythmiques (Sudarshan Kriya et Pranayam) sur les fonctions immunitaires et l'addiction au tabac. Anales de l'Académie des Sciences de New York, 2005. 1056(1): p. 242-252.


17. Gootjes, L., I.H. Franken, et J.W. Van Strien, Régulation des fonctions émotionnelles et cognitives chez les individus pratiquant la méditation yogique. Journal de psychophysiologie, 2011. 25(2): p. 87-94.


18. Jyotsna, V.P., et al., Un programme complet de yoga améliorant la qualité de vie chez les patients souffrant de diabète. Journal indien d'endocrinologie et du métabolisme, 2012. 16(3): p. 423.


19. Warner, A. et K. Hall, Bien-être psychologique et spirituel chez les femmes ayant un cancer du sein et ayant participé au stage l'Art du Bonheur. Psychologie du Cancer, N.L. Hicks et R.E. Warren, Éditeurs. 2012, Nova Science Publishers, Inc.


20. Bhatia, M., et al., Evaluation électrophysiologique du Sudarshan Kriya : une étude EEG, BAER, P300. Journal indien de physiologie et de pharmacologie, 2003. 47(2): p. 157-163.


21. Sulekha, S., et al., Evaluation du sommeil chez les personnes pratiquant le Sudarshan Kriya yoga et la méditation Vipassana*. Rythmes du sommeil et rythmes biologiques, 2006. 4(3): p. 207-214.


22. Kumar, N., et al., Essai randomisé et contrôlé chez les patients atteints de cancer en stade avancé, sur l'efficacité sur les marqueurs de stress et de douleur avec la pratique du Sudarshan Kriya et des Pranayam. Journal indien des soins palliatifs, 2013. 19(3): p. 180.


23. Sharma, H., et al., Les personnes pratiquant le Sudarshan Kriya ont des taux d'antioxidants supérieurs et une baisse du taux de lactate dans le sang. Psychologie Biologique, 2003. 63(3): p. 281-291.


24. Agte, V.V. et K. Tarwadi, Le Sudarshan kriya yoga pour traiter les diabètes de type 2 : une étude préliminaire. Thérapies alternatives et complémentaires, 2004. 10(4): p. 220-222.


25. Agte, V.V., M.U. Jahagirdar, et K.V. Tarwadi, Les effets du Sudarshan Kriya Yoga sur certains paramètres physiologiques et biochimiques chez les patients souffrant d'hypertension modérée. Indian J Physiol Pharmacol, 2011. 55(2): p. 183-187.


26. Janakiramaiah, N., et al., Efficacité thérapeutique du Sudarshan Kriya Yoga (SKY) en cas de trouble dysrythmique. Journal Nimhans, 1998. 16(1): p. 21-28.


27. Sharma, H., et al., Expression génétique chez les personnes pratiquant le Sudarshan Kriya. Journal de la recherche psychosomatique, 2008. 64(2): p. 213-218.


28. Subramanian, S., et al., Rôle Sudarshan Kriya et des pranayam sur le profil lipidique et les paramètres de comptage cellulaire lors d'un stress : Un essai contrôle randomisé, Journal international du yoga, 2012. 5(1): p. 21.


29. Subramanian, S., et al., pranayam sur le profil lipidique et les paramètres de comptage cellulaire lors d'un stress : Un essai contrôle randomisé, Journal international du yoga, Int J Yoga, 2012. 5(1): p. 21-7.


30. Somwanshi S. D., H.S.M., Adgaonkar B. D., Kolpe D. V., Effets du Sudarshankriya Yoga sur les paramètres cardiorespiratoires. Journal international des nouveautés en Science et Technologie, 2013. 8(1).


31. Agte, V.V.T., Kirtan, Le Sudarshan Kriya Yoga pour traiter les Diabètes de type 2 : Une étude préliminaire. Thérapies alternatives et complémentaires, 2004. 10(4).


32. Somwanshi, S., et al., Effet du Sudarshan Kriya Yoga sur les paramètres cardiorespiratoires. Int J Nouveautés en Science et en Technologies, 2013. 8(1): p. 62-66.


33. Chavhan, D.B., Les effets du Sudarshan Kriya et des Bhastrika Pranayama sur les capacité d'endurance chez les joueurs internationaux de Kho-Kho, Journal de recherche multidisciplinaire, 2103. 6(1).

Recherches sur le Sudarshan Kriya en cas de dépression

Résumé des Recherches sur le Sudarshan Kriya dans des Revues Spécialisées

Plus d'une douzaine d'études publiées ont démontré un soulagement significatif de la dépression chez les individus ayant appris et pratiqué le Sudarshan Kriya et les techniques de respiration associées (SKY). Ces études studies ont démontré un taux de 67-73% de succès dans le soulagement de la dépression, sans tenir compte de la sévérité de la dépression[1-6].

Ces résultats sont expérimentés rapidement, parfois en 3-4 semaines[1, 2, 4, 5, 7, 8].  Et malgré les traitements conventionnels, le soulagement est rapide grâce aux pratiques du SKY, peu importe la durée de la dépression clinique ou le degré auquel le cerveau ‘dysfonctionne’ (e.g. schémas EEG ou niveaux hormonaux anormaux)[4, 5].

De plus, le SKY a démontré avoir soulagé ‘le blues’; la mélancholie non-clinique.[9, 10]

Résumé des Recherches :

Rémission rapide de la dépression.

  • Un soulagement substantiel a été expérimenté en trois semaines.[5, 8]
  • En un mois, les individus[6] ont été considérés comme étant en rémission. [1, 2, 4-7]
  • Au bout de trois mois, les individus sont restés asymptomatiques et stables, ce qui démontre que les résultats ont perduré, ce qui éloigne la considération que  les effets puissent être placebo.[3-6, 11] (Les effets Placebo de la dépression s'atténuent après 4 semaines).

Le SKY produit des effets biologiques très bénéfiqueson sur le cerveau et les fonctions hormonales.

  • Les P300 ERP EEG et NREM, qui mesurent l'activité cérébrale et qui sont anormales chez beaucoup d'individus en dépression, sont retournés à la normale en 90 jours. [4, 5]
  • Retour à des niveaux hormonaux normaux
  • Plasma prolactine, une hormone de bien-être connue comme étant le facteur clé dans le soulagement de la dépression, augmente significativement après la toute première session du SKY.[3] Les niveaux de plasma cortisol (l'hormone de stress) ont baissé significativement après trois semaines.[2]

Aussi efficace qu'un Traitement Antidépresseur 

Lors d'une étude comparative, le SKY fut statistiquement aussi efficace que les traitements conventionnels antidépresseurs[1] . Pourtant, en comparaison aux traitement habituels de la dépression, le SKY est naturel et libre d'effets secondaires. Il est pratiqué de façon autonome. Il peut grandement réduire les visites chez les docteurs, faisant ainsi du SKY une techique à bas coût et efficace[3].

Le Président du Département Psychiatrique, à NIMHANS a déclaré que le “SKY a des effets thérapeutiques remarquables”.

Dr. Janakiramaiah, M.D., Ph.D., D.P.H., chercheur médical, et Président du Département de Psychiatrie à l'Institut National pour la Santé Mentale Health et des Neurosciences (N.I.M.H.A.N.S.) en Inde a mené plusieurs de ces études. Il a conclut que le Sudarshan Kriya a des “effets thérapeutiques remarquables”[3] et “est efficace et réalisable cliniquement. Il  a le potentiel de devenir le premier traitement des patients aux troubles dysthymiques [dépression chronique, ou légère] et certainement dans les cas de dépresion modérée ou majeure."[1, 3]

Trouvez un stage proche de chez vous

On parle de nous

Expériences du Stage